De l’air qui nous entoure à la molécule

Compressibilités comparées de l'air et de l'eau

Vous devez vous connecter, vous inscrire ou vous abonner pour accéder à Pythagora.

Prenons deux seringues dont l'extrémité est fermée hermétiquement. L'une contient de l'eau jusqu'à la moitié, l'autre reste vide et contient donc de l'air. Si l'on pousse le piston de chaque seringue, celui de la seringue vide s'enfonce facilement, tandis que l'autre reste immobile.